topmenu

Troisième vidéo: Retrouver l’Esprit

Dans cette troisième vidéo, le père Tomaž Mavrič, nous invite à ne pas faire de Folleville un simple rappel du passé. C’est là que Vincent commence à dessiner ce que sera la vitalité du charisme jusqu’à nos jours qui est encore actuel et stimulant. Folleville est aujourd’hui pour nous le lieu de la conversion, du don de soi, du service désintéressé. 400 ans après, nous sommes appelés à dire : grâce à Monsieur Vincent !

Dans son livre « retour aux sources Folleville et Châtillon » le père Luigi Mezzadri nous rappelle ce moment vécu par saint Vincent et que le père Tomaž revit sur la vidéo:

sur le conseil de madame de Gondi je suis monté en chaire à Folleville. Les personnes peut être par crainte que leurs inspiraient les seigneurs, remplit les bancs. On prêchait peu là. Souvent on le faisait mais mal : les sermons étaient déclamés haut et fort mais incompréhensibles. Sans parler de ceux des évêques. Les pontificaux étaient de vrais pénitences.

Vincent n’a pas contemplé des pêcheurs, mais des hommes et des femmes. Il a pensé aux péchés particuliers, et pas ceux d’un auditoire. Il ne fit pas d’effets de manche. Il parla, sans annoncer le châtiment. Il ne présenta pas un Dieu qui menace de l’enfer. Il ne ferma pas les portes, mais ouvrit totalement les cœurs. Ceci impressionna les gens. La miséricorde, disant aux personnes: vous vivrez. Le pardon n’est pas une amnistie, c’est une renaissance. Ils n’avaient jamais rencontré un tel prêtre.

c’est ainsi que je fis –continue Saint Vincent- et Dieu bénit de sorte que tous les habitants du lieu firent ensuite la confession générale, et si nombreux qu’il fallut faire appel aux pères jésuites pour qu’ils m’aident à confesser, à prêcher et à donner la catéchèse. C’est ce qui donna origine à ce que l’on fit le même exercice dans d’autres paroisses sur les terres de la dite dame, de nombreuses années » (SVP, XI, 327).

Ce fut le premier sermon de la Mission: “Vincent compris que les personnes attendaient d’être évangélisés. Et que ceci la Providence avait dû le penser. Il développa sa mission, et allant de-ci de-là il parlait de Dieu, de la miséricorde et du salut »

EN: https://youtu.be/KpIWVx830xw

No comments yet.

Laisser un commentaire