topmenu

La Famille Vincentienne partage son charisme au Parlement Européen

Ce 28 juin 2017 s’est vécu un des évènements les plus important de ces dernières années dans l’histoire de la Famille Vincentienne. Sur l’invitation du président du Parlement Européen, Antonio Tajani, le Bureau International de la Famille Vincentienne a réaffirmé le charisme et la mission vincentienne dans le monde en partageant l’expérience de service des pauvres. Ce fut l’occasion du lancement officiel du projet d’Alliance Famvin, pour les sans-abri.


 

 

 

 

 

La participation de représentants des diverses branches de la Famille Vincentienne à la rencontre, a été coordonnée par le père, Joe Agostino, CM, qui fut le maître de cérémonie, dans le salon Yehudi Menuhin. Le mot d’accueil revint au parlementaire Alojz Peterle, et au Père Padre Tomaž Mavrič, CM, Supérieur Général. Il y eut aussi une exposition photographique des activités que réalise la Famille Vincentienne dans le monde, belle présentation.

Ce fut une rencontre cordiale marqué par l’ouverture des participants, qui ont écouté avec attention les présentations, qui illustraient comme aujourd’hui, le charisme s’exprime dans l’accompagnement, la proximité et le travail avec les pauvres.

 

 

 

 

 

 

 

Les témoignages et messages partagés étaient expression de l’Evangile de Jésus incarné dans les périphéries de l’existence: l’aide aux toxico-dépendent en Italie, Pérou, Colombie et Ukraine, les programmes de santé pour les pauvres aux Etats-Unis, le développement intégral de la vie espérance des pauvres d’Akamasoa (Madagascar) et les projets qui se déploient en faveur des plus pauvres sans-abris.

De cette manière, dans un lieu où se prennent des décisions et de créent de multiples lois des 28 pays sui composent l’Union Européenne, a été réaffirmé que le charisme vincentien est toujours vivant et actuel à travers les 225 branches qui ont dans le service des pauvres leur réelle choix de vie, pour les personnes en situation de pauvreté : réfugiés, sans-abris, malades du SIDA, mères célibataires, etc…qui continuent d’en appeler à la solidarité, et la justice.

Durant sa présentation le père Tomaž, a exprimé qu’en vivant le charisme de saint Vincent de Paul, nous désirons continuer à rencontrer les plus pauvres parmi les pauvres dans tous les coins du monde, où se trouvent un frère ou une soeur de le besoin concret, matériel, spirituel ou de quel qu’autre nature ». il a aussi lancé un appel concret à faire tout notre possible pour combattre tous les types de pauvreté existantes, afin que nous puissions faire de ce monde un monde meilleur, selon le plan de Dieu, affirmant « que nombre de ces valeurs sont aussi clairement les valeurs, les objectifs et les priorités de l’Europe ».

De son côté, Mr Antonio Tajani, a proposé que nous travaillions ensemble pour retrouver les valeurs que Saint Vincent à déployé de façon éminente à son époque », faisant ressortir : «qu’il est très important que les vincentiens aident à trouver la façon d’être proche des personnes en pauvreté économique. Nous avons l’argent ; Mais il nous manque parfois l’amour nécessaire pour répondre aux besoins des pauvres ».

Pour sa part, le père Pedro Opeka, CM, missionnaire à Madagascar et candidat au prix Nobel de la Paix ; a dit que « la Famille Vincentienne doit s’unir pour éradiquer ces situations de misère qui continuent et sont la honte des paix si riches doté d’autant de ressources…. » ainsi, c’est de son expérience qu’il témoigna : « les pauvres m’ont transformé, ils m’ont converti….j’étais malade, ils m’ont relevé ». Et comme exemple d’une vie marquée par son être missionnaire il nous dit que : « le bien se fait dans les deux sens : il va et il vient ».

Mateo Tagliaferri, CM., Directeur de la Communauté en Dialogue, faisait référence à la nécessité d’aider les toxicodépendants à se réintégrer dans la famille humaine, “nous n’en sauvons que quelques-uns, et nous avons là une charge immense que nous réalisons humblement ». Dans ce sens, il a signalé que « le problème n’est pas les substances, mais les ruptures humaines qui conduisent aux dépendances, il faut faire de la prévention pour les jeunes en risque d’être incompris, non accompagnés…. »

 

 

 

 

 

 

L’intervention de Sœur Carol Keenhan, Fille de la Charité, Présidente de l’Association Catholique de Santé des Etats-Unis, qui nous a rappelé que « la rencontre des pauvres a changé le coeur de Saint Vincent, parce qu’une pauvreté est suivi ensuite par d’autres”.

Mark McGreevy, Président de l’Asociation DePaul International, a affirmé que « l’anniversaire des 400 ans ne nous sert pas seulement à faire mémoire, mais est une invitation à réfléchir à l’avenir pour que nous soyons instrument de Dieu dans notre temps, comme saint Vincent l’a été dans le sien »

 

 

 

 

 

 

 

 

Les activités et les évènements de cette célébration des 400 ans sont multiples, et d’autres moments seront memorables, mais cet évènement vécu par la Famille Vincentienne restera longtemps gravé dans les mémoires, et nombre d’entre nous ont pu le suivre sur Facebook en Live streaming ou sur la fanpage du Supérieur Général.

  1. Jorge Luis Rodríguez B. CM

Bureau de Communication

Comments are closed.