topmenu

Province de Colombie : Séminaire d’Etude du Charisme

Los pères Fénelon Castillo et Marlio Nasayó de la Province de Colombie nous ont partagé les conclusions et résolutions prises durant le Séminaire d’Etudes du charisme orgznisé par la Congrégation de la Mission de la Province de Colombie dans la maison de Buenos Aires à Chinauta.

Du 16 au 21 juillet s’est réalisé le SEMINAIRE D’ETUDES DU CHARISME organisé par la province de Colombie à l’occasion du IVme centenaire du charimse vincentien. Pour célébrer cette anné jubilaire nous avons organisé ce Séminaire pour approfondir les évènements qui ont fait naitre ce charisme pour prendre un nouveau dynamisme comme Famille Vincentienne en sortie qu’offre aujourd’hui le Royaume de Dieu au milieu des pauvres

 

Ce vendredi 21 juillet 2017 s’achevait le SEMINAIRE D’ETUDES DU CHARISME que nous nous étions proposés de réaliser à l’occasion du IVème Centenaire du Charisme Vincentien. 70 membres de la Famille Vincentienne se sont réunis durant cinq jours et nous vous livrons ce message.

Nous nous sommes retrouvés des diverses branches de la Famille Vincentienne : la Congrégation de la Mission (Pères Lazaristes), Filles de la Charité, Société Sait Vincent de Paul (Ozanam), Association Internationale de Charité, Association de la Médaille Miraculeuse, Jucovi, Jeunesses Mariales Vincentiennes, Anciens élèves des Pères lazaristes. La seule composition multicolore des groupes nous parle de l’unité dans la variété : ce constant est encore plus vaste si nous regardons la provenance internationale (Colombie, Pérou, Venezuela) et le mélange des âges : d’à peine 20 ans à 90 ans. Ce message s’adresse à ce groupe de personnes qui représentent ce que nous appelons Famille Vincentienne qui a étudié, vécu fraternellement et célébré ainsi que tous ceux qui s’étaient joint en pensée ou en prière.

1° Nous avons vécu en fraternité et exhorté à vivre en fraternité. Le charisme de Vincent de Paul nous unit et nous bouscule. Nous qui nous rencontrons devons se rendre compte que nous sommes frères et pour cela nous appelons Famille. Et non seulement chaque groupe particulier mais les 225 branches qui constituent l‘immense arbre qui reçoit la féconde sève de l’arbre vincentien.

2° Nous souhaitons vivre une spiritualité commune. Nous ne sommes pas une ONG qui nourrit en nous cet esprit qui a fait naitre au long des siècles une façon de penser, sentir et vivre ce qu’ont réalisé de nombreux saints et disciples de Saint Vincent. Sans spiritualité nous ne serions pas membre de cette famille. La parole de Dieu nous guide et la prière nous ferons vivre une vraie commission missionnaire.

3° Il y a eu des figures notables dans cette famille en plus de Vincent de Paul, Louise de Marillac, Frédéric Ozanam, Rosalie Rendu ; Catherine Labouré et d’autres qui à divers moments ont été à l’origine de nouvelles branches dynamiques. Cette variété nous l’avons senti durant ces journées et elle nous invite à ouvrir les portes à qui frappent à notre porte, pour être accueillants à ceux qui frappent à la porte, pour avoir une pastorale vocationnelle pour nos groupes et les autres de la famille. Nous constatons avec joie que le charisme est vivant et que nos y serions infidèles si nous le laissions mourir en nos mains.

4° Nous serons ouverts dans nos groupes à ces nouvelles modalités de manifestation de l’Esprit : changement systématique, collaboration avec divers groupes dans une même œuvre ; avec cette inventivité qui caractérisa Vincent de Paul. Travailler en réseau n’est pas seulement une façon mais une constante historique dans notre famille et une nécessité de notre temps.

5° et nous devons fortifier ces structures unifiées qui avec les JUCOVS, les assemblées de la Famille, les rencontres, les congrès, les Ecoles d’Apprentissage, les Séminaires, comme organise CEVCO, l’organisme mondial d’Unité et de direction de cette grande famille.

6° Vincente de Paul, nos fondateurs, et tous ceux qui nous ont précédé dans la foi, la charité et le charisme nous invitent à profiter des nouveaux Moyens de Communication de masse, les blogs, etc.., pour diffuser et inviter les autres à découvrir ce que nous pensons ce que nous vivons dans notre service apostolique.

7° le dernier jour nous avons vénéré avec dévotion les reliques de Vincent de Paul et de Louise de Marillac. Pour que, fidèles à nos fondateurs et à leur charisme quatre fois centenaire, nous continuions à allumer la flamme dans cette Eglise de ce que le pape qualifie d’Eglise en sortie, qui n’a pas peur tout en demeurant humble dans la joie du généreux service de nos frères.

Délégués des participants rédacteurs de ce message: pères Fénelon Castillo et Marlio Nasayó, C.M.

Traduction Bernard Massarini c.m.

 


 

 

 

 

 


Comments are closed.