topmenu

Madrid- Inhumation de 9 bienheureux martyrs vincentiens dans la basilique de la médaille miraculeuse

 

Le dimanche 14 janvier, Monseigneur Juan Antonio Martínez Camino, Evêqe auxiliaire de Madrid, a présidé l’eucharistie en présence des reliques des nefs bienheureux lazaristes, martyrs de la foi, dont nous conservons les restes. Avec Mgr concélébraient le Délégué pour les causes des saints de l’Archidiocèse de Madrid, le P. Alberto Fernández, ainsi qu’un groupe important de missionnaires lazaristes des diverses communautés de Madrid.

Dans son homélie, Mgr Camino a présenté les 9 missionnaires dont les reliques vont reposer dans la Basilique de la médaille Miraculeuse, il a fait mémoire des saints et bienheureux martyrs de Madrid :

« Nous avons aujourd’hui la chance de célébrer l’eucharistie en présence des restes de neufs lazaristes, martyrs de Jésus-Christ. Nous revivons ainsi le mystère des premières communautés chrétiennes qui faisaient pareil : associer la victoire des martyrs à l’eucharistie du Christ crucifié et ressuscité. Nos martyrs sont :

  1. Le bienheureux père José María Fernández Sánchez, 61 ans, né Oviedo, formateur des Filles de la Charité, qui vivait dans la maison des chapelains, rue Lope de Vega, 38.
  2. Le bienheureux père Roque Guillén Garcés, 57 ans, né Teruel, aumônier des Filles de la Charité qui vivait dans cette maison.
  3. Le bienheureux père Benito Paradela Novoa, 48 ans, né à Orense, archiviste de la Congrégation dans la maison de García de Paredes.
  4. Le bienheureux frère Saturnino Tobar González, 77 ans, de Burgos, administrateur des fondations des Filles de la Charité, dans la maison de Lope de Vega.
  5. Le bienheureux frère Cristóbal González Carcedo, 22 ans, de Burgos, sacristain et portier y dans la maison de Lope de Vega.
  6. Le bienheureux frère Cesáreo Elexgaray de Otazua, 31 ans, basque, cuisinier de la maison de Lope de Vega.
  7. Le bienheureux frère Juan Nuñez Orcajo, 53 ans, de Burgos, second administrateur provincial de cette maison de García de Paredes.

Les sept ont été martyrs ensemble, à Vallecas, le 23 octobre 1936, après avoir été frappés et torturés durant des mois.

  1. Le bienheureux père Eleuterio Castillo Gómez, 32 ans, de Burgos, il était sous-directeur du séminaire de la Congrégation de la Mission, de Hortaleza. Il a été asassiné le 3 octobre 1936, dans la rue Saint François de Sales, avec son neveu, Juan Alonso Hidalgo
  2. Le bienheureux père José Santos Ortega, 53 ans, de Burgos, il est en service dans la basilique de la Médaille Miraculeuse, après avoir été surveillé plusieurs semaines dans une pension de Madrid ; il a été exécuté le 23 septembre dans le village de Hortaleza.

A la fin de la célébration, nous avons déposé les reliques de ces neuf martyrs dans la chapelle préparée pour les recevoir. Une merveilleuse chapelle des martyrs dans cette basilique de la médaille Miraculeuse à laquelle ils avaient été associés de multiples façons. Par exemple, le bienheureux Eleuterio et le bienheureux José Santos y avaient été ordonnés prêtre.

La chapelle des martyrs de la basilique est désormais un en plus des 33 lieux de Madrid dans lesquels sont conservés les corps d’une grande quantité de saints et bienheureux du XXème siècle. 368 exactement actuellement. Ce sont les 34 mémoires de martyrs, lieux de souvenir qui illuminent la géographie de notre archidiocèse de Madrid, ville martyr comme aucune autre en Espagne au XXème. Selon le nombre de corps inhumés la basilique de la Médaille est le34ème. Je vous invite à connaitre et à visiter ces lieux aidé du guide publié par l’Archevêché de Madrid (Guide mémoire des martyrs. Saints martyrs du XXème siècle à Madrid, BAC, Madrid 2015)

Avant la bénédiction, le curé de la Basilique a rendu grâce à Dieu pour le témoignage des missionnaires lazaristes martyrs :

“Au nom de la communauté des missionnaires lazaristes et de cette communauté paroissiale je rends grâce à Dieu pour le témoignage de foi et de charité des 60 missionnaires béatifiés le 11 novembre 2017, qui s’ajoutent au 42 martyrs de la foi en Espagne au XXème déjà béatifiés à Tarragone en 2013. »

La Famille Vincentienne d’Espagne compte en tout 102 martyrs bienheureux dans les années 30 du XXème siècle.*

Parmi les neufs martyrs, bien que tous aient eu des liens avec notre basilique, pour leur dévotion à la Vierge de la Médaille, vingt résidaient dans notre paroisse au moment de leur arrestation et de leur martyr. Quatorze prêtres et frères lazaristes appartenaient à notre communauté du 45 de la rue García de Paredes, et six étaient des laïcs Chevaliers de la Médaille et ils étaient au service du service de Charité de a basilique. Donc la sainteté et le martyr ont été très présents dans l’histoire et la vie de nitre Basilique. Grâce au Seigneur pour nos frères les martyrs.

Ils sont tous morts par fidélité à Jésus-Christ, donnant témoignage de leur foi et du charisme vincentien, pardonnant à leurs bourreaux, fortifiés par l’eucharistie et par leur dévotion à la Vierge immaculée de la Médaille Miraculeuse. Que la fidélité et le don de leur vie de nos martyrs soit semence de vie chrétienne et de nouvelles vocations de service d’évangélisation et de charité dans la famille spirituelle de Saint Vincent de Paul.

Des 39 bienheureux vincentiens martyrisés à Madrid nous n’avons conservé les restes que de 9 missionnaires lazaristes, dont les reliques sont parmi nous. nous allons maintenant procéder à leur inhumation dans l’autel de la chapelle des martyrs, qui sera désormais un lieu de vénération de nos martyrs.

Je remercie tous ceux qui ont préparé la béatification des 60 martyrs vincentiens, ainsi que ceux qui ont collaboré à l’exhumation, la reconnaissance, le nettoyage, l’extraction des reliques de ces neufs bienheureux, à l’Archidiocèse de Madrid, aujourd’hui représenté par Mgr Juan Antonio, la délégation pour la cause des Saints représenté par Mr Alberto Fernández, aux Filles de la Charité, spécialement sœur Josefina Salvo et sœur Angeles Infante, qui ont participé à tout le processus et à tant de bénévoles qui ont participé tout au long du processus et tous ceux qui ont apporté leur pierre. Merci et que les Bienheureux martyrs intercèdent pour nous. »

Ensuite quelques Filles de la Charité et quelques laïcs qui avaient participé à l’exhumation, à la reconnaissance et au nettoyage, ont recueillis les urnes avec les reliques des 9 Bienheureux et les ont porté en procession jusqu’à la Chapelle des martyrs, où ils ont été déposés sous l’autel, où ils pourront être vénéré par les fidèles à l’avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.