topmenu

Action de grâce pour les vœux d’un missionnaire dans la province d’Espagne

Le premier mai 2018, Ricard Rozas, CM, étudiant de théologie dans notre communauté de formation de santa Marta de Tormes (Salamnaque) a prononcé le voeux dans la Conrégation de la Mission. Cela s’est réalisé durant l’eucharistie présidée par le Visiteur, le P. Jesús Mª González Antón, C. M. ce fut une célébration simple et familiale, tant du côté des membres de la famille et des amis de Ricardo Rozas, ainsi que du côté de la Communauté de Formation et de la Communauté de la Maison résidence.

 

Ricardo Rozas, collaborateur habituel de cette page web, nous a fait parvenir cette articule “d’action de grâces”, écrit leur jour de l’émission de ses voeux. En dessous de l’article nous laissons un reportage phoptographique de cette importante et signifiante journée vincentienne.

Aimons Dieu, mais que ce soit à la force de nos bras et à la sueur de nos fronts”, nous invitait Saint Vincent de Paul aux missionnaires de son temps, et sans doute une invitation constante aux missionnaires d’aujourd’hui.

C’est de l’eucharistie que découle, la force de notre activité et de notre communion fraternelle. Par l’eucharistie nous sont à nouveau presente la mort et la ressurection du Christ. C’est maintenant, que e rends grâce à Dieu, pour tant de personnes, tant d’expériences, pour leurs présences dans ma vie.

C’est de cela que je souhaite parler, d’une grande vocation, d’un appel à vivre. Je suis conscient du grand cadeau de la vie et de l’engagement dont ma vie est un grand cadeau pour tous. Cet appel à la vie est le fruit de ma famille, pour laquelle je rends grâce chaque jour. Je rends grâce car mes parents m’ont fait par amour, ils m’ont élevé, m’ont éduqéu et m’ont accompagné. Ma mère, mes frères qui aujourd’hui m’ont accompagné, mon grand père, ma grand mère….avec eux j’ai ppris la valeur de la famille, une famille généreuse, combative, active…unie dans les bonnes choses, mais qui a su se recomposer dans les difficultés, dans la maladie…merci maman et merci Santiago, parce que vous m’avez accompagné, parce que vous êtes des exemples par votre sourire, votre regard d’espérance, merci pour être une famille.

Merci à tant de filles de la Charité qui ont accompagné mon éducation, mon chemin de discernement, mais tout spécialement à toi, soeur Alejandra, pour ta présence, ton réalisme et ta sincérité.

A famille a choisi un collège de Filles de la Charité, où j’ai connu Saint Vincent, j’ai connu le charisme vincentien, j’ai connu de grande amis, les meilleurs, parmi lesquels mon meilleur ami, Fabio, et grâce à lui ma famille s’est agrandie par la sienne qui est aujourd’hui presente. C’est une grande joie que, grâce à Fabio, vous soyez devenus ma famille, toujours présents, sachez que je compte sur vous.

Grâce à la Congrégation de la Mission, vivante dans la Province Saint Vincent de Paul-Espagne, celle à laquelle j’appartiens, et que vous représentez vous le Visiteur. Merci, parce que comme je le disais dans ma lettre de demande, j’ai toujours sentí le soutien de la Province, m’accompagnant, me soutenant, m’animant à découvrir Dieu dans tant de lieux auxquels j’ai été envoyé, mais spécialement toutes les personnes. Elle est vivante la Province, à laquelle je m’incorpore définitivement, dan la communauté locale qui est mon lieu d’expérience communautaire.

 

Merci à vous formateurs qui m’avez donné le meilleur de vous mêmes et continuez à vous partager pour que nous soyons missionnaires formés, fidèles à ce que Dieu nous demande et la Congrégation espère et dont elle a besoin. Cette étape de la formation a été et est passionante, en même temps fatiguée et exigente, mais c’est fundamental et c’est pour cela que je veux mettre en valeur votre ministère.

Merci pour le compagnons, ceux d’aujourd’hui, Juan et Juan Enrique, mis aussi pour ceux que avec qui j’ai cheminé et qui ont reçus leur destination. Fran et Joao, et les autres qui ont été mes compagnons et amis, et sont loins, mais proches par l’affection et la prière, comme Karel. C’est avec vous que j’ai partagé et que je partage la vie, jour après jour, au quotidien…et je suis convaincu que la communauté est un projeet, souvent un défi, mais passionnant et me sentant par d’elle même, me je réjouis dans le Seigneur, qui nous unit, nos place dans une même direction et nous fait fixer les yeux en Christ, maitre de notre foi.

.e dois dire que dans ma lettre de demande de voeux, je comptais différentes expériences pastorales dans lesquelles la communauté m’a envoyé. Les pauvres, nos seigneurs et nos maîtres, ont été et sont chaque jour dans le centre de ma prière et de mon discernement. Il suffit de dire d’une façon exemplaire, que l’expérience au Honduras a marqué ma vi et l’a accompagné, et est aussi aussi au centre de ma vie et du don de moi même….les pauvres, et les jeunes vous m’avez évangélisés, vous m’avez montré le visage du Christ, vous m’avez permis de vous écouter, de vous accompagner. Vous m’avez permis d’être à vos côtés et vous vous êtes tenus à côté de moi. Je partage vos moments difficiles avec coeur, et aussi vous moments de joie.

Aux Pères et aux Soeurs de la communauté, sans omettre ceux qui sont à l’infirmerie, merci de tout coeur car vous avez été un exemple pour moi, avec mon expérience et chacun de vous m’aidez à discerner plus clairement ma vocation; car les paroles et les annecdotes de la vie partagée.

Au P. José Antonio, directeur, le P. Eladio, supérieur, et le P. Inocencio, formateur, merci pour vos marques de proximité et d’accompagenement. Merci pour être vous-mêmes. Et respectant la liberté personnelle en l’orientant vers la communauté.

Deux phrases pour terminer :

Je me glorifie dans mes faiblesses parce qu’en moi reside la force du Christ. Je sais en qui j’ai mis mon espérance, en Christ.

Ce n’est pas moi qui vit mais le Christ qui vit en moi. Il me connait, il m’aime et m’appelle à me consacrer jour après jour.

Chers frères, chère famille, mes chers amis, chers jeunes: n’arrêtez pas de prier pour moi, pour que je ne perde jamais la joie profonde du coeur que j’éprouve maintenant et qui me fait lever ls yeux et le coeur vers le Dieu amour pour lui dire: merci.

Ricardo Rozas, cm
e-mail: rjrp88@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.