Vidéo avec traduction française

Le Festival Vocationelle Missionnaire est un fraternelle espace virtuel de formation et de prière pour commencer le Mois Vincentien en intégrant deux thèmes fondamentaux de la Congrégation de la Mission : la vocation et la mission.

𝗡’𝗼𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲𝘇 𝗽𝗮𝘀 𝗱’𝗮𝗶𝗺𝗲𝗿 𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗶𝗻𝘀𝗰𝗿𝗶𝗿𝗲 à 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗰𝗵𝗮î𝗻𝗲

Dans cette phrase, nous avons essayé de maintenir la même ligne de pensée que les années précédentes, à savoir marcher, partir, ne pas rester statique, ancré ou attaché à un endroit. De la même manière, elle tente de récupérer notre vocation fondamentale de missionnaires, et non de curés, de considérer la mission comme quelque chose de naturel. Cela fait partie de notre vocation, en récupérant l’universalité et l’internationalité de la Congrégation, en cherchant de nouveaux horizons, partout où notre présence missionnaire et vincentienne est nécessaire.
Les objectifs :

 

  • Rassembler le plus grand nombre possible de confrères et d’étudiants du CM pour offrir un espace de formation et d’interaction virtuelle à travers une plateforme numérique.

  • Initier le mois vincentien par une activité de formation qui nous introduit aux célébrations propres à notre famille charismatique.

  • Stimuler l’intérêt des directeurs de la Pastorale des Vocations et de leurs équipes, sur la possibilité de travailler ensemble sur la base de la Culture vocationnelle.

  • Soutenir la campagne du 1% – 2020 et les missions à travers le monde, comme une opportunité d’enrichir notre identité missionnaire dans la Pastorale des Vocations.

  • Inviter à une rencontre virtuelle en vue d’un éventuel processus de formation permanente pour les responsables de la pastorale des vocations dans les provinces, les vice-provinces, les régions et les missions internationales.

Tout au long de ce mois de Septembre, nous développerons le thème suivant : notre vocation est d’aller non pas dans une paroisse, non dans un seul diocèse mais dans le monde entier, (cf. SV XII, 215). J’espère que ces mots de saint Vincent nous aideront à revitaliser notre vocation première de missionnaires et de la faire dans cette perspective universelle et internationale. Puisse en effet l’Esprit de Jésus nous animer tous et nous permette de nous revêtir de cette mobilité missionnaire propre à notre charisme vincentien. J’encourage donc et invite tous les confrères à s’inscrire aujourd’hui à cet événement.

Puisse cet événement nous aider à devenir plus sensible à notre appel vocationnel qui consiste à aller dans le monde entier. La continuité de notre activité missionnaire dépendra aussi de la façon dont nous nous efforçons de diffuser dans le monde l’héritage reçu de notre fondateur : à savoir notre spiritualité et notre charisme.

Tomaž Mavrič, CM

Supérieur général

Que se passera-t-il au festival !

Un nouveau livre sur la culture vocationnelle vincentienne

Selon l’auteur, ce travail est le résultat d’une série de réflexions exprimées dans ses conférences et articles dans lesquels il prend en considération les contributions de quelques personnalités notables dans le domaine du ministère vocationnel, tel que Amadeo Cencini. L’auteur fait référence également au Congrès pour la Promotion Vocationnelle qui s’est tenu en Europe et en Amérique Latine tout autant qu’au Synode qui s’est tenu à Rome (2018) ayant pour thème Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Il y est fait référence également à l’exhortation apostolique post-synodale du pape François, Christus Vivit.

Entretien avec le Cardinal Luis Antonio Tagle,
Préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples

Le 17 juin, le père Tomaž Mavrič, CM, a réalisé une interview avec le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. La conversation complète sur la Nouvelle Evangélisation et les défis de la Congrégation de la Mission sera diffusée en exclusivité au Festival.

Témoignages vocationnels des missionnaires

« La meilleure façon d’aider les pauvres est de les respecter, de se tenir devant eux comme un égal, sans aucun masque, sans privilège, sans autre autorité que l’amour et le respect. Et l’amour vous aidera à persévérer malgré les déceptions, les échecs et le manque d’honnêteté auxquels nous sommes confrontés presque tous les jours ».

Pedro Opeka, C.M.
Missionnaire à Madagascar

« Découvrir les pauvres, c’est mieux découvrir chacun, le visage de JÉSUS, s’ils ne sont pas à nos côtés dans une vocation qui manque de quelque chose, c’est un chemin non trouvé, c’est un chemin sans issue, trouver notre vocation, dans notre vie de consécration, chercher Jésus parmi les pauvres, c’est trouver les empreintes de saint Vincent, et pour se trouver en eux, il suffit de se remplir de l’amour que l’on trouve en chacun de ces petits, parce qu’ils sont le vrai chemin du vrai bonheur pour rendre gloire à Jésus-Christ ».

Frère Jorge Barrera, cm
missionnaire à Cuba

« Si j’ai décidé de rejoindre la mission en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans les îles Salomon, c’est pour vivre notre charisme vincentien, qui consiste à apporter la Bonne Nouvelle aux pauvres et aux endroits où les vincentiens sont le plus nécessaires. Afin de vivre notre charisme, cinq vertus vincentiennes, qui sont l’humilité, la douceur, la simplicité, la mortification et le sceau pour les âmes sont nécessaires et importantes pour nous aider dans notre lieu de mission ».

Yohanes B. Belina Werang, cm
Missionnaire aux îles Salomon

Inscription au Festival !

powered by Typeform
Cancel